Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les crabes dansent au Croisic

Les crabes dansent au Croisic

Je ne guérirai pas, mais je vis gaillardement (la plupart du temps) : FAUT PAS GÂCHER !

Bienvenu dans le sud !

On sait qu'on y est, dans le sud, dès les premiers instants : à peine passée la grille de la résidence Pierre et Vacances des Restanques, la voiture de devant a calé dans la côte, sous le nez du gardien ; bien calé lui aussi, mais dans son fauteuil, derrière la vitre de sa maisonnette. Et tu sais ce qu'il lui a dit dans un sourire goguenard, le gardien, à la dame au volant ?... Non ?...

 

"95% des femmes calent ici !"

 

Bienvenu dans le sud ! On y est ! Tout pile dedans !


C'est beau le sud, il fait beau dans le sud et la vie y est bien douce. Mais nom d'une bonne femme, qu'est ce qu'il y a là bas comme bonshommes convaincus que les bonnes femmes ne sont bonnes à rien ! Enfin c'est beau le sud, il fait beau dans le sud et la vie y est bien douce. Et c'est pour ça qu'on est là. Découverte de notre maison pour la semaine à venir et de la baie de Saint Tropez depuis la terrasse :

Bienvenu dans le sud !

 

RROOooooooooo... C'est beau le sud, il fait beau dans le sud et la vie y est bien douce et je l'ai déjà dit. Mais c'est que c'est vrai. Et ça te marque dès l'arrivée quand tu viens d'une belle région certes, mais où il faut plus frisquet. Enfilage du short et du marcel réglementaires, lunettes de soleil sur le nez, indice 50 sur la nuque et les épaules,  nous voilà parés pour l'aventure. Photos de l'aventure :

Bienvenu dans le sud !Bienvenu dans le sud !Bienvenu dans le sud !
Bienvenu dans le sud !Bienvenu dans le sud !Bienvenu dans le sud !
Bienvenu dans le sud !Bienvenu dans le sud !Bienvenu dans le sud !

 

Les villages dans les vignes, les ruelles pavées, le gargouillis de la fontaine sur la placette, les tonnelles ombragées, la végétation accrochée sur la pierre, les senteurs agrumes du pittosporum, les étals d'olives "multicouleurs" (adjectif revisité par le petit homme), les feuilles argentées de l'olivier sur le ciel bleu lavande, le carpaccio de dorade au combava et à la mangue de La Fleur de Sel à Grimaud, l'Elixir rosé qui l'accompagnait, les siestes paresseuses des après déjeuners gourmands, les siestes amoureuses des après déjeuners gourmands, mon émotion de petite fille quand les orques du Marine Land d'Antibes ont jailli du bassin toutes ensemble, mon émotion de Maman observant l'émotion des petits hommes, les ambiances de bougies et de coussins sur la terrasse du restaurant le soir, les musiques de nos vacances :

 

Nous sommes rentrés dans la nuit de samedi à dimanche. 12 heures de route tout de même, pour traverser la France en diagonale. Et ce mercredi matin, le tout petit homme me demande d'un coup comme ça :

 

"Qu'est-ce tu as préféré, Maman, de toutes les vacances ?"

 

Pas le temps d'ouvrir la bouche pour lui répondre :

 

"Attends ! Ne dis pas ! Je sais ! C'est le gros ours blanc tout doux qui faisait des trous dans sa bouée bleue."

 

Tout juste mon tout petit homme. Il m'a émue beaucoup moi, cet ours polaire. Cet énorme nounours clair dont le poil soyeux ondulait dans l'eau. Ses grosses papattes aux coussinets rebondis, que j'aurais bien voulu poser les doigts dessus pour en tester le moelleux, appuyer un peu comme ça, pof-pof ; oui, ça m'aurait plus. Mais il ne m'aurait pas laissée faire le pépère. Vues les entailles laissées par les crocs et les griffes dans le joujou flottant, tout bien étudiées les paluches grand format et la taille XXL de la bestiole, le gros nounours est fort et féroce et faut pas le chatouiller ! Je me suis contentée de le reluquer un bon moment à travers la vitre, de le graver bien profond dans la caboche, consciente de la rareté de ce qui m'était donné de voir. Un ours polaire quand même... À Antibes, c'est assez peu concevable, mais c'est bien pratique.

Bienvenu dans le sud !
Bienvenu dans le sud !Bienvenu dans le sud !Bienvenu dans le sud !
Bienvenu dans le sud !Bienvenu dans le sud !

Partager cet article

Repost 0