Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les crabes dansent au Croisic

Les crabes dansent au Croisic

Je ne guérirai pas, mais je vis gaillardement (la plupart du temps) : FAUT PAS GÂCHER !

Longue vie à bibi !

Longue vie à bibi !

 

Hier soir, je rentre vidée-vannée de la journée des examens.
La bonne nouvelle, c'est que je les ai tous passés haut, très haut la main !
Voui.
C'est même une fameuse nouvelle ! Plus encore que toutes les fois d'avant, les fois où je suis revenue de Nantes avec la banane. Tu sais pourquoi ? Parce que pour la première fois depuis le début de mon histoire, LA PREMIERE FOIS TU M'ENTENDS BIEN ? Pour la première fois, il n'y a rien, plus rien à voir de louche dans mon petit corps malade. PLUS RIEN. En langage sérieux et médical ça a donné ça hier dans la bouche Super Mario :

 

"Le scanner est bon. Le produit ne fixe plus de foyers métastatiques."

 

Moi très sérieuse aussi, mais pas médicale pour deux sous :

 

"Plus rien, plus rien... Rien nulle part ?

- Non, plus rien.

- Plus une trace de métastase. Juste des trous dans les os en somme ? (insistance, s'agit d'être sûre d'avoir tout bien compris l'information notable de la journée)

- C'est ça. L'association Létrozole / Xgéva a été efficace.

- C'est une bonne nouvelle... (infusion tranquile de l'information notable)... Je suppose que j'ai de la chance.

- Oui, vous avez de la chance."

 

Bon, il y a bien un épanchement là, tout en bas, dans le cul de sac de Douglas... Mais PAS DE MÉTASTASES !... Pardon, dans le cul de qui ? Le cul de sac ! De Douglas ! C'est une petite cavité entre celles de l'utérus et du rectum. Le tien, de cul de sac, ami lecteur, il est bien vide-bien sec. Le mien, eh ben, y'a du liquide dedans. Du liquide qui vient du dedans du corps, qui dégouline et qui se retrouve là parce qu'il ne peut pas aller plus bas. Pof, dans le cul de sac ! C'est normal, c'est la gravité. Bon, en synthèse, j'ai une piscine entre les fesses et la foufounette ! Là, c'est parlant ça non ? Mais PAS DE MÉTASTASES ! Pour en finir avec Douglas, son sac, son cul et sa piscine, je dis quand même à Super mario :

 

" On explique ça comment ?

- Il peut y avoir plusieurs raisons. Difficile d'identifier laquelle dans votre cas.

- Ce peut être à cause de l'ablation des ovaires l'année dernière ?

- C'est très possible.

- Bon... (relativisation et mise à distance), je n'en souffre pas, ce n'est pas mortel non plus... On ne fait rien et on attend de voir ce que ça va donner la prochaine fois ?

- C'est ça."

 

C'est vraiment un chic type Super Mario. Je crois qu'il se dit aussi que je suis une chic fille. Je sens qu'il veut vraiment que je vive. Il a vu la photo de ma jolie famille, sur la carte que je lui ai envoyée pour lui souhaiter la nouvelle année bonne. PAS DE MÉTASTASES ! Et pour les acouphènes, les sifflets dans les oreilles la nuit, le jour ? C'est la grande innovation de 2015 ça, les acouphènes. Enfin... Une des innovations ! Je vous en raconterai une autre, bien bonne, mais plus tard, un autre jour, parce que j'ai besoin d'aller dormir maintenant. Pour les ouies qui sifflent donc, Super Mario va me présenter super ORL. Pour l'air dont je manque encore et que je ventoline comme je peux, il m'invite à revoir super pneumologue. Pour les tendinites, les articulations, les hanches, le ventre, le dos, le bras, le reste... PAS DE MÉTASTASES BON SANG ! PAS DE MÉTASTASES. Alors le reste...


Je rentre vidée-vannée de la journée des examens. Je suis encore chargée de ce produit radioactif injecté pour la scintigraphie osseuse. Pas le droit d'approcher les enfants jusqu'à demain. Pas le droit aux étreintes, ni aux baisers des petits hommes. On se contente des sourires, sur les bouches, dans les regards et les bavardages, à bonne distance autour de la table. PAS DE MÉTASTASES LES PETITS HOMMES ! Je suis écrasée de fatigue. Mais heureuse. Avec Maman douce (elle a assuré toute la journée auprès des petits hommes à ma place), avec mon Homme aimé, rassuré, ému et heureux lui aussi, je le vois bien dans ses yeux, je veux ouvrir une bouteille de champagne ! Nous la buvons ensemble devant le feu de la cheminée. A ma santé.

 

LONGUE VIE A BIBI !
 

Longue vie à bibi !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :