Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les crabes dansent au Croisic

Les crabes dansent au Croisic

Je ne guérirai pas, mais je vis gaillardement (la plupart du temps) : FAUT PAS GÂCHER !

Un jour sans nuage.

 

Tu connais les nuages de Mario Kart ?

 

Mais si, ces petits nuages rondouillards et gris... Ils te tombent dessus pendant la course et ils font des éclairs comme ça, comme des décharges, crrrr crrr, 2 ou 3 fois, avant de te péter à la tête.

Un jour sans nuage.

Je t'en parle parce que j'ai mon petit nuage, là, juste au dessus. Oh pas grand chose hein ? Le bobo habituel des poumons fatigués. Les bronches entartinées de ce qui me dégouline du nez le long de la gorge. La toux qui déchire les bronches, la toux matée par Cortisonator. Le nez qui redégouline, le nez qui se bouche la nuit. Les nuits ruinées par le nez qui se bouche. Les réveils à 7H35 où on voudrait rester couchée, cuver ses miasmes sous la couette. Mais il faut se lever. Parce que mon Homme aimé est en mer depuis 2 heures déjà et que personne ne peux s'occuper des petits hommes. À par moi. Malgré les yeux qui piquent, les joues flambées par Cortisonator, les quintes du matin pour décaper les bronches encrassées de la nuit. Les quintes qui décapent que dalle mais qui déclenchent bien les nausées en revanche. Cassée en 2 au dessus du 1er lavabo. Quinte. Crachat. Quinte. Eau fraiche sur le visage rouge et les yeux bouffis. Une nouvelle journée démarre. 10 jours que ça dure. 4 jours de cortisone parce qu'il faut pas abuser quand même. 6 jours d'antibiotiques parce que qu'il faut éviter la surinflammation. Toujours pas guérie. Mon petit nuage, c'est ça.

 

Ça n'existe pas, les petits nuages, dans la vie vraie. C'est bien domage.

 

Dans Mario Kart, quand on a le petit nuage menaçant au dessus de sa tête, faut vite percuter un concurrent de la course avant que le petit nuage pète. Bam ! Pour toi maintenant le petit nuage. Et le petit nuage s'éloigne avec le malchanceux plongé dans la tempête.

 

Ce serait bien ça dit donc. Pas charitable. Mais fort pratique. Je me balade sur le port et Bam ! Pour toi maintenant la toux qui déchire tout. Et puis je te mets mon cancer avec, tant que j'y suis. Je m'arrangerais quand même pour choisir quelqu'un qui mérite mon sort voyez. Un pas gentil. Un aigri. Un qui gaspille sa vie. C'est pas ce qui manque. Bam ! Tiens, prends ça puisque que t'as rien de mieux à faire. Moi, je sais quoi faire de la vie.

Un jour sans nuage.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :