Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les crabes dansent au Croisic

Les crabes dansent au Croisic

Je ne guérirai pas, mais je vis gaillardement (la plupart du temps) : FAUT PAS GÂCHER !

La teuté, les salopiotes et le scanner

La teuté, les salopiotes et le scanner
Eh voilà.
 
Voilà que revient demain la journée des examens, des mixtures dégueus, des piquouzes qui piquent, des consultations ousque même si tu te raisonnes, tu flipes. Vu qu'en plus, t'as mal à la tête comme c'est pas humain depuis quelques jours. Alors que t'as jamais, jamais mal à la tête... Allez, même pas que c'est possible des métastases au cerveau ! Super Mario, il me l'a bien dit : quand elles reviendront les salopiotes, elles attaqueront d'abord les poumons. Parce que c'est là que tu les avais au départ. Avant les os. Avant le foie. Alors c'est là qu'elles s'installeront encore. Elles reviennent toujours au même endroit à c'qui parait. Pas d'panique du coup. La tête qui fait mal, c'est pas les salopiotes. C'est les lunettes qui vont plus. Le conseil de classe du petit homme. Le compte rendu écrit petit. L'article rédigé plus tôt aujourd'hui pour le canard local. L'article de tout de suite que tu es en train de lire. Tout ça. Mais pas les salopiotes.
 
Allez, bonne nuit.
 
Oui, c'est tout pour ce soir : je me couche maintenant. Tôt. Parce que demain, je me lève tôt aussi. 6H50. 7H40, hop dans la voiture pour Nantes. Ma maman douce sera arrivée 5 minutes avant pour mettre le petit homme dans son bus pour le collège, et préparer le chocolat du tout petit homme. Quand il arrivera devant son école, je serai sous perfusion. Quand la cloche sonnera à 9H, je passerai au scanner. La journée passera ensuite. Pas terrible. Mais nécessaire. Et je serai là pour récupérer mes petits hommes. À 15H45. Puis 16H05. Je serai là. Avec mon petit sparadrap sous la clavicule gauche. Là où la piquouze aura piqué. Et la tête légère des bons résultats. Sans les salopiotes. Sans les salopiotes. C'est certain.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :