Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les crabes dansent au Croisic

Les crabes dansent au Croisic

Je ne guérirai pas, mais je vis gaillardement (la plupart du temps) : FAUT PAS GÂCHER !

Cancer ID

Clarification pour commencer. Comme disait Élie, que ce soit bien clair entre vous et moi :) : mon pedigree cancer, je te le mets pas pour concourir à la foire de "Qui c'est qu'a le plus gros ?".

Non. Je te dis ce que j'ai eu et ce que je me coltine encore, pour 3 raisons :

D'abord, ça éclaire pas mal ce que j'écris ici.
Deusio, comme j'ai quand même récupéré un bon tirage de m... (certes, c'est grossier, mais ça ne mérite pas mieux), ben peut-être tu peux te dire quelque chose comme : "vache, si elle s'en tire à peu près pas trop mal avec ce qu'elle a pris dans le carafon, alors j'ai mes chances aussi".
Troisio plus égocentré, farfouiner dans ma paperasse médicale, ça ravigote mes neurones de bovidés : 7 salves de chimio, ça vous ramollit considérablement le ciboulot.

Alors allons-y pour les dates clés !

Août 1996 :

lymphome malin, non hodgkinien, médiastinal, à grande cellule B, 
avec envahissement pleural et pulmonaire
la masse tumorale mesure 9cm x 3,5cm et 6cm
dans son plus grand diamètre

traitement
du 30 août 1996 au 20 juin 1997
chimiothérapie Hôtel Dieu Paris 4 / radiothérapie Hôpital Tenon Paris 20

Juin 2009 :

cancer du néné, le droit.
plus précisément : carcinome canalaire infiltrant de grade III,
RE+ RP+ HER2-
la tumeur mesure 2,7 x 1,8 cm, 3 ganglions sont atteints sur les 8 prélevés

 

traitement
du 26 juin 2009 au 25 juillet 2012
tumorectomie, HPA Antony
reprise de tumorectomie et curage axillaire, clinique Les Ormeaux Le Havre
chimiothérapie Taxotère / Endoxan, mastectomie, radiothérapie,
IGR Villejuif

traitement hormonal Tamoxifène 20mg
du 15 janvier 2010 jusqu'à la récidive en juillet 2012

Juillet 2012 :

récidive, métastases poumons, os, foie
stade IV du carcinome canalaire infiltrant de grade III,
RE+ RP+ HER2-
,  on dit aussi : RH+ Cerb2-
tout ça dit la même chose : cancer du néné métastatique hormono-dépendant

traitement
du 1er août 2012 au 12 février 2013
chimiothérapie Taxol + thérapie ciblée Avastin, ablation des ovaires,
ICO Nantes

traitement hormonal Létrozole 2,5mg
depuis le 18 février 2013 jusqu'à la re-récidive en septembre 2017

Décembre 2014 :

mélanome malin de type SSM, sur la cuisse gauche
niveau IIB de Clark,
de 8 x 5mm, non ulcéré


traitement
12 décembre 2014 et 20 février 2015
exérèse CHU Saint Nazaire, reprise d'exérèse élargie ICO Nantes

Septembre 2017 :

re-récidive, re-métastases pulmonaires, syndrome interstitiel
en réalité, les 1ers nodules sont apparus au scanner de novembre 2016, la rémission aura duré 4 ans

nouvelle histologie de la tumeur (technique CTC - Cellules Tumorales Circulantes ou  ADN TC - ADN Tumoral Circulant).

à partir du 29 septembre 2017
nouveau traitement hormonal Éxémestane 25mg
thérapie ciblée Afinitor 10mg

17 octobre  : interruption Afinitor (mucites, aphtes, surinfection)
30 octobre : reprise Afinitor diminué à 5mg

9 novembre : tentative à 7,5mg (remucites, reaphtes),
8 décembre : rediminution à 5mg
23 janvier 2018 : abandon définitif de l'Afinitor (pneumathie : BOOP - Bronchiolite Obstructive Organisée de Poumons, reremucites, rereaphtes)
poursuite de l'Éxémestane seul tant que ça passe... 

Mais ça passe pas :

Février 2018 :

progression du cancer, 2 métastases au foie

27 février : abandon de l'Éxémestane

12 mars : biopsie hépathique sous échographie
confirmation de l'hormonodépendance des métastases prélevées

(oestrogène 100% - progestérone 60%. HER2 toujours négatif)

19 mars : nouveau traitement hormonal
Faslodex
en injection intra-musculaire tous les 28 jours (les 4 premières injections sont espacées de 15 jours)
nouvelle thérapie ciblée orale Palbociclib

Mai 2018 :

nouvelle progression du cancer, 5 métastases au foie + métastases osseuses rachis/bassin. 
mais parallèlement, les métastases pulmonaires et les 2 métastases hépatiques cibles semblent stabilisées

Juin 2018 :

réactivation des lésions osseuses du fémur + apparition de nouvelles métastases en T11 et C4. le rachis et les vertèbres (L1, L3, L4, T1, T2, C7) et  le bassin sont inactives.  

22 juin :
début de la chimiothérapie orale Capécitabine - Xéloda 2600mg
malaise myocardique. hospitalisation de 10 jours : épuisement du corps et de la tête. début du Vérapamil 120mg matin et soir pour prévenir les malaises cardiaques.  

22 août :
radiothérapie, 1 séance de 8 Gray sur le fémur
stabilisation osseuse et pulmonaire, recul au niveau hépatique 

3 décembre : augmentation de la dose quotidienne de Xéloda 2900mg.
Et pourtant... 

Mars 2019 :

Franche progression du cancer au niveau hépatique 
les nouvelles lésions ne sont même plus dénombrées
et les 2 lésions cible sont passées de 7 mm fin janvier à 3 cm le 13 mars.  
 
 Dans les poumons aussi, progression du cancer et du syndrome interstitiel réapparus en janvier. 
la pleurésie à droite est toujours là.

13 mars : abandon de la Capécitabine - Xéloda

28 mars : nouvelle chimiothérapie intraveineuse Eribuline - Halaven
1 cure = J1 + J8 + 1 semaine de pause et rebelote à J21 tant que ça marche et/ou que les effets secondaires sont supportables.

5 juin : le premier bilan des 3 cures d'Halaven est plus tôt positif : la situation générale est stabilisée. Mais les mots de "lymphangite carcinomateuse" posés pour la première fois clairement pour caractériser l'état pulmonaire ne me plaisent PAS DU TOUT !

Août 2019 :

Nouvelle progression "nette" du cancer au niveau hépatique.

20 août : abandon de l'Éribuline - Halaven

3 septembre : inclusion dans l'essai clinique Servier phase I testant les dosages d'une association de chimiothérapies intraveineuses : Taxol que j'ai déjà eu en 2012 + une nouvelle mollécule S81694
1 cure = J1 (taxol + S81694) + J8 (taxol seul) + J15 (taxol + S81694), une semaine de pause et rebelote à J28 

premier bilan à 2 mois, fin octobre, qui décidera de la poursuite ou de la sortie de l'essai.  

Septembre 2019 :

6 métastases au cerveau détectée au hasard d'une IRM du rachis demandée par le médecin de la douleur après des douleurs vertébrales plus aigües

17 septembre : Servier me débarque de l'essai, l'atteinte cérébrale est un facteur d'exclusion

23 septembre : retour au Taxol seul, 80mg/m2, soient 120mg / injection
1 cure = J1  + J8 + J15, une semaine de pause et rebelote à J28

Décembre 2019 :

Progression des métastases hépatiques et cérébrales avec début d'oedème au cerveau

16 décembre : dernière injection de Taxol et abandon du protocole

23 décembre : nouvelle chimiothérapie intraveineuse Gemcitabine - Gemzar 1470mg - 1 cure = J1 + J8 + J15, 1 semaine de pause et rebelote à J28. 

Interruption de la chimiothérapie après l'injection du 6 janvier pour démarrer la radiothérapie de l'encéphale "in toto", 30 Grays répartis sur 10 séances, du 9 au 22 janvier 2020.

3 février : reprise de la chimiothérapie cure 2, injection 1 à 70% de la dose. 10 février : injection 2 à 60% de la dose
(épuisement général et toxicité hépatique du Gemzar)

18 mars : bilan après 3 mois

Partager cette page

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :