Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les crabes dansent au Croisic

Les crabes dansent au Croisic

Je ne guérirai pas, mais je vis gaillardement (la plupart du temps) : FAUT PAS GÂCHER !

C'est normal ?

Ma carcasse est un immense jeu de Pacman.

Au secours, à l'aide !

Course poursuite dans le labyrinthe du squelette et grignotage vitesse grand V.
Cronch, le genoux, dix points.
Cronch, la hanche, cinquante points.
Les cervicales, le crâne...
Ils me font mal tous ces fantômes. Jamais je n'ai aussi bien senti mes os et pris conscience de leur utilité dans la grande mécanique du corps humain.

C'est normal ?

Jusqu'ici, elle démarrait au quart de tour la machine. Et quand ça démarre au quart de tour, on démarre et puis c'est tout. On va pas s'arrêter pour se réjouir d'un truc normal : "Oh dis donc, je me lève, comme ça ! D'un coup ! T'as vu ? Qu'est ce que c'est... normal, c'est dingue !".

Un jour pourtant, la super machine en prend un bon coup dans les rouages. Un gros coup de malchance parce que t'as rien à te reprocher : t'as tout fait bien comme il faut pour entretenir le moteur et la carrosserie ; mais c'est toi qui ramasses.

Bref, quand tu en arrives à te demander au réveil si tu vas pouvoir marcher sans trop de souffrance aujourd'hui, quand t'as renoncé au vélo depuis longtemps parce que le pédalage est impossible pour ta hanche vermoulue, quand tu réalises que tu peux même plus sauter à cloche pied quand ton petit homme te le demande - ça, c'était hier, eh bien là oui, tu t'arrêtes deux secondes pour te réjouir du souvenir. C'était bon quand tout était normal.

Et ne vas pas te méprendre surtout, j'ai une pêche de bon calibre ce matin !

Vendredi, scintigraphie des os. Mardi, scanner du reste et rendez vous avec Super Mariomon oncologue préféré. Ce n'est pas qu'une expression : il est mon préféré pour de vrai après analyse de mon panel personnel. Et mon panel est fourni depuis 1996, depuis que les emmerdes de santé et moi, on marche en paire.

Mardi en consultation, je vais dire les douleurs depuis le traitement hormonal. Et tu sais ce que Super mario me répondra... : "C'EST NORMAL !". L'anormalité qui gangrène ton existence, c'est la normalité des maladies traitées par ton médecin. Son lot quotidien. La normalité est toute relative. Je l'ai découvert avec le cancer. 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :